• Chronique 1 : Eleanor et Park

     

    Chronique 1 : Eleanor et Park

    Nom : Eleanor et Park

    Auteure : Rainbow Rowell ( Traduction de Juliette Paquereau )

    Edition : PKJ

    Genre : Young Adult / Romance ( + 16 ans )

    Pages : 384

    Année Sortie : 2014 en France

    Où le trouver ? : Sur fnac, amazon, cultura. ( peu commun, mais pas rare )

     

    Résumé de la quatrième couverture :

    1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths... Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

    Analyse de la couverture : 

    La couverture illustre les deux protagonistes, respectivement nommés Eleanor et Park, reliés grâce aux fils de leur casque qui s'entremêlent malgré la petite distance qui les sépare. Le fond est intégralement colorié en jaune, couleur joyeuse qui harmonise la chaleur et la connaissance si on suit le terme psychologique et positif. L'illustration, à la fois simple et sans aucune prétention, promet la création d'un lien fort entre deux personnages destinés à connaître un bonheur. Sans oublier le commentaire de John Green, auteur réputé dans le milieu Young Adult mélodrame. ( snif, Nos étoiles contraires... beau film au passage ! Et vive Gus !  )

     

    Analyse de la narration :

     

    La narration est à la troisième personne au passé composé ( par exemple : "a soufflé Eleanor" ) et se déroule du point de vue de Park et d'Eleanor, action et pensée, à tour de rôle. Un choix plutôt inhabituel, mais loin d'être désagréable ! Bien que la traduction soit assez étrange. Certaines phrases sont trop enfantines du genre : Park a fait pipi ( oui oui, cette phrase est présente dans ce livre ! :D ) Heureusement que ce n'est pas un roman pour adultes, sinon on aurait eu direct : Park a pissé comme un ours bourré dans la forêt ! Sans être vulgaire, bien entendu ! ^^ C'est seulement un exemple qui m'a fait sourire ! :) Mais sinon, la narration est simple et va droit au but.

    Avis :

    Bien que le Young Adult ne soit pas du tout ma tasse de thé, j'ai été intrigué par ce roman tant adulé, que j'ai découvert grâce à Patricia Lyfoung que j'admire beaucoup ! ( la créatrice de l'excellente série La Rose Écarlate ) En effet, elle a réalisé un magnifique fanart que je vous partage ci-dessous : 

    Chronique 1 : Eleanor et Park de Rainbow Rowell

     

    ( création de Patricia Lyfoung )

     

    Déjà, ce roman a connu le succès auprès du public, jeune et adulte, pour son histoire considérée comme bouleversante, émotionnelle, romantique... Tout ce que j'aime en fait ! ( mon petit côté fleur bleue me joue des tours  ! )

    Donc, bien évidemment, je l'ai acheté et lu assez rapidement. Déjà, je vous rassure ; objectivement, l'histoire est excellente et prenante.

    Nous faisons la connaissance d'Eleanor, une fille ronde et complexée, qui entre au lycée. Dès son premier jour dans le bus, elle subit la moquerie de certaines pestes qui ne sont bonnes qu'à juger les apparences. Heureusement qu'un certain Park, garçon simple et à moitié coréen, la laisse s'asseoir à côté d'elle. Plus les jours avancent, plus les deux personnages commencent à communiquer entre eux grâce à leur passion pour les comics et les musiques. Une amitié timidement créée avant de se transformer rapidement en amour sincère et pur. Bien entendu, qui dit romance dans un livre, dit bien sûr obstacle, sinon ce n'est pas drôle ! On aime voir les personnages souffrir ! ( mouhahaha ! )

    Chronique 1 : Eleanor et Park de Rainbow Rowell

    ( le lecteur sadique devant son livre : allez, souffre petit personnage ! )

    Si la famille de Park est aisée, celle de Eleanor est l’opposé exact avec un beau-père alcoolique et dangereux, une mère désespérée, des frères et des sœurs malheureux... Enfin voilà, entre les moqueries et son mode de vie, ce n'est pas la grande joie. Bien que Park illumine son cœur. Enfin, plus ou moins...

    Même si je trouve l'histoire adorable et dure à certains moments, je n'ai pas ressenti de coup de foudre pour cette lecture.

    Je retiens surtout l'ambiance de 1986, la mode, Park et... et... c'est tout en fait !

    Concernant les personnages, Park est clairement mon chouchou. Un garçon assez mûr pour son âge, bienveillant, expressif et protecteur ! Sans pour autant être le beau gosse populaire et dépressif. Enfin, ça change !

    Malheureusement, je n'ai pas réussi à m'attacher à Eleanor, la co-protagoniste. Non pas pour son physique ( rousse / ronde / mal habillée ) ou sa situation familiale polluée par la violence de son beau-père, mais pour son caractère assez pénible. J'ai eu du mal à comprendre ses réactions assez impulsives ou même ses gestes. Je veux dire, quand on souffre terriblement dans sa vie, on a envie de s'accrocher à la personne qu'on aime et qui nous tend la main. On lui exprime tout notre amour. C'est un fait naturel, sans pour autant s'agripper à elle comme si c'était un porte-manteau. Eh bien pour Eleanor, c'est un peu le contraire ! Là, j'ai eu l'impression qu'elle a pris Park pour un mouchoir. Une fois qu'elle l'a bien utilisé, elle le jette par terre.

    Et ça m'embête beaucoup, surtout que je préfère mille fois voir une fille à la fois forte et fragile qui exprime ses sentiments. Et surtout, je ne comprendrais jamais sa réaction à la fin qui est complètement ouverte ! Sûrement le point noir de ce livre !

    Moi qui aime une fin fermée, bonne ou tragique, tout en laissant planer tout de même deux ou trois mystères pour nourrir, ne serait-ce qu'un peu, notre imagination débordante, j'ai été très frustrée et triste comme ce petit chat :

    Chronique 1 : Eleanor et Park de Rainbow Rowell

    Je veux bien croire que l'auteure ne veut pas nous donner ce que nous, lectrices et lecteur au cœur d’artichaut, souhaitons voir. Mais bon, ce genre de fin ne peut pas plaire à tout le monde. D'ailleurs, cette fin a fait diviser le public de ce livre.

    Concernant la romance qui est au centre de cette histoire, elle est mignonne et innocente, c'est vrai, mais loin d'être incroyable. Elle est surtout arrivée trop vite à mon goût. Surtout que finalement, c'est plus du côté de Park que j'ai ressenti de l'amour que chez Eleanor, qui, encore une fois, m'a donné envie de la secouer et de lui dire : 

    Chronique 1 : Eleanor et Park de Rainbow Rowell

    Enfin voilà, bien que j'ai bien aimé cette histoire dans sa globalité, elle ne m'a pas marqué pour autant. Mais bien entendu, je la conseille à celles et ceux qui veulent se détendre devant un roman sans prise de tête qui combine espoir et tendresse malgré tout ! En espérant qu'il y aura, un jour, une adaptation cinématographique sur ce livre ! Pourquoi pas !

     

    Chronique 1 : Eleanor et Park

    Extrait préféré :

    Il l'avait cueillie par surprise, et avant même qu'elle puisse s'en empêcher, il lui avait mis le cœur en miettes. Comme si son cœur n'avait pas trouvé de meilleure raison que lui pour se briser.

     

    Chronique 1 : Eleanor et Park de Rainbow Rowell

    ( fanart de Koizumi-Marichan source : source )

     

     

    « Conte de la louveSommaire »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :