• Chronique 6 : Forbidden

    Chronique 6 : Forbidden

     

    Nom : Forbidden

    Auteure : Tabitha Suzuma ( Traduction de Florence Moreau )

    Edition : Milady

    Genre : Romance / drame ( 18 ans )

    Pages : 468

    Année Sortie : 2017 en France et 2010 au Royaume-Uni

    Où le trouver ? : Sur fnac, amazon, cultura. ( rare )

     

    Résumé de la quatrième couverture :

     

    Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

     

    Analyse de la couverture :

     

    La couverture figure un cœur barbelé, tapissé sur un fond rouge très vif. Cette couleur écarlate signifie deux thèmes cruciales dans cette histoire : l'amour ( passion / sincérité ) et le sang ( douleur / larmes )

     

    Analyse de la narration :

     

    Récit écrit à la première personne au présent. Lochan et Maya sont les narrateurs, et expriment à tour de rôle leurs pensées, leurs gestes ainsi que leur vision. Traduction très agréable à l’œil. Les émotions dominent l'action.

     

    Avis :

     

    Sûrement la chronique la plus difficile à écrire. Oui, Forbidden, qui veut dire interdit en anglais, présente un amour inceste entre Lochan et Maya, frère et sœur qui ont 13 mois d'écart, livrés à eux-même à cause d'une stupide truie égoïste qu'est leur mère ( le personnage le plus détestable dans cette histoire ). Seuls, ils doivent s'occuper de leurs frères et sœur, et les élever convenablement en espérant chaque jour que l'assistance sociale ne les sépare pas.

    Nous ne suivons pas deux adolescents, mais deux jeunes adultes qui ont renoncé à leur jeunesse pour protéger et préserver leur famille. Sauf qu'en se coupant à moitié du monde ainsi, Lochan et Maya se comportent peu à peu comme des parents de substitution. Ainsi, au cœur de leur complicité et leur entraide naît un sentiment interdit par la société qui est l'amour pur et dur : l'amour incestueux. Nos deux protagonistes sont conscients que c'est un crime aux yeux de la justice, et font tout de leur possible pour oublier leur attraction. Mais bien sûr, c'est chose impossible. Malgré leurs souffrances et leur peur, ils succombent à l'amour dans l'ombre.

    Je vais être honnête avec vous : oui, l'inceste est un sujet très grave et cruel. C'est un fait qui me paraît tout bonnement inimaginable. C'est d'ailleurs pour son thème que Forbidden s'est bien vendu puisque Tabitha Suzuma a osé pondre une histoire qui épouse une anormalité épouvantable. Une anormalité qui arrive cependant à captiver notre attention et qui arrive surtout à... toucher le cœur des lecteurs, dont le mien y compris.

    C'est également un roman qui a effleuré la polémique, chose que je ne comprends pas car en France... certains auteurs écrivent des choses bien plus horribles au point de défendre le viol en disant que c'est la faute de la femme et non de l'homme ( il faut être cinglé pour penser ainsi ! ) , la pédophilie et l'inceste entre une fille et son père ! Je ne comprendrais jamais pourquoi de tels romans voient le jour tellement que c'est scandaleux et sales à lire ! Et les auteurs qui écrivent ça sont malheureusement connus à cause de ce bad buzz. Le plus cruel dans cette histoire, c'est que l'inhumanité peut faire accéder certains êtres aux marches du succès. Une pratique dégueulasse qui souille le monde de la littérature qui est déjà entravée par 80% des romans politiques, des histoires plates et sans aucune profondeur. C'est bien pour ça que je ne cherche que les livres concentrés sur l'émotion qui sortent de l'ordinaire comme la fantasy et la romance dramatique.

    Eh bien justement, Forbidden en fait parti ! Oui, ça raconte un amour incestueux naissant entre un frère et une sœur, mais d'une façon très pure qui éclipse tout côté malsain. Il n'y a aucune vulgarité ou de perversité. Tabitha a écrit cette histoire avec émotion, humanité et amour pour ses protagonistes qui sont profondément touchants.

    A commencer par Lochan qui a dix-huit ans, très sensible et souffrant du monde extérieur. Il est très protecteur envers sa famille, il est prêt à encaisser les pires horreurs de sa mère, et craque facilement dans l'ombre. Seule Maya, qui est son alter-égo plus optimiste et doux, le comprend et le soutient sans cesse. Pour lui, elle est comme une lumière qui chasse la pénombre engendrée par ses sentiments négatifs.

    Lochan et Maya sont comme deux loups torturés par les chasseurs de la société, et se soignent mutuellement par des paroles et des gestes comme les étreintes. Jusqu'à ce qu'ils se rendent compte qu'ils tombent amoureux, un fait qui les effraie tant. Ils ont beau essayer de lutter, ils n'y arrivent pas et laissent finalement l'amour les guider avec peur et douceur à la fois.

    Moi qui pensais lire un roman sale, eh bien ce n'est pas le cas. Au contraire, Forbidden est une perle émotionnelle qui raconte avant tout un amour finalement pur et sincère. On est très loin de la mièvrerie qu'est Twilight où tout est superficiel. Là, on se trouve réellement, à notre plus grand désespoir, devant une histoire d'amour tragique et douloureuse. Je crois que c'est la première fois que je vois deux personnages souffrir autant physiquement et moralement. La romance dramatique entre Roméo et Juliette est très pauvre à côté de ça. 

    Bien sûr que je ne défends pas l'inceste, mais dans cette histoire, il est très difficile d'en vouloir aux personnages. Au contraire, on nous montre bien qu'ils n'arrivent pas à vivre l'un sans l'autre à cause de leur traumatisme psychologique causé par un père qui les a abandonnés, une mère odieuse qui ne pense qu'à remplir ses trous, un jeune frère délinquant, et un petit frère et une petite sœur perdus au milieu de tout ce conflit. Une famille d'enfants sans parent, dont Lochan et Maya s'efforcent de se comporter en tant que tels avec difficulté et soutient.

    Cette histoire m'a profondément bouleversée pour son sujet tabou qui a été humanisé, mais aussi pour Lochan qui est le genre de personnage masculin que j'apprécie beaucoup. Même si c'est un '' beau gosse '' dans son lycée, sa psychologie est très fragile et peut facilement se briser. C'est un personnage perdu et torturé qui a grandement besoin l'amour de Maya pour enfin découvrir le bonheur en tant qu'humain. 

    Et je n'oublie pas la fin qui m'a fait pleuré pendant 20 minutes... Première fois qu'une histoire a réussi à m'arracher les larmes tellement qu'elle est poignante et douloureuse à lire. Ça a été un réel crève-cœur, surtout pour moi qui adorais Lochan et qui a apprécié Maya pour sa douceur.

    On est vraiment très loin de Yosuga no Sora, un manga qui présente aussi un couple inceste entre un frère et une soeur qui sont livrés à eux-même... Dire que j'ai découvert cette animé grâce à un amv en pensant que c'était un couple basique alors qu'en fait non... J'ai réussi à tout regarder et... non, on est très loin de la tragédie qu'a engendré Forbidden.

    Chronique 6 : Forbidden

    Bref, Forbidden reste une histoire éternelle et incontournable qui évoque un crime commis douloureusement entre deux êtres qui s'aiment comme un véritable couple.

    Bien sûr, je ne la recommande pas à tout le monde. Mais si vous vous apprêtez à la lire, il faut avoir le cœur solidement accroché et arriver à surmonter le contexte qui est écœurant en apparence, et pourtant incroyablement maîtrisé et humanisé à l'intérieur.

    Tabitha Suzuma n'a pas créé un roman d'horreur, mais bien une réelle histoire d'amour qui nous laisse impuissants(es).

    Chronique 6 : Forbidden

    « Avis 1 : Les histoires d'amour <3

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :