• Chronique 6 : Forbidden

     

    Nom : Forbidden

    Auteure : Tabitha Suzuma ( Traduction de Florence Moreau )

    Edition : Milady

    Genre : Romance / drame ( 18 ans )

    Pages : 468

    Année Sortie : 2017 en France et 2010 au Royaume-Uni

    Où le trouver ? : Sur fnac, amazon, cultura. ( rare )

     

    Résumé de la quatrième couverture :

     

    Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

     

    Analyse de la couverture :

     

    La couverture figure un cœur barbelé, tapissé sur un fond rouge très vif. Cette couleur écarlate signifie deux thèmes cruciales dans cette histoire : l'amour ( passion / sincérité ) et le sang ( douleur / larmes )

     

    Analyse de la narration :

     

    Récit écrit à la première personne au présent. Lochan et Maya sont les narrateurs, et expriment à tour de rôle leurs pensées, leurs gestes ainsi que leur vision. Traduction très agréable à l’œil. Les émotions dominent l'action.

     

    Avis :

     

    Sûrement la chronique la plus difficile à écrire. Oui, Forbidden, qui veut dire interdit en anglais, présente un amour inceste entre Lochan et Maya, frère et sœur qui ont 13 mois d'écart, livrés à eux-même à cause d'une stupide truie égoïste qu'est leur mère ( le personnage le plus détestable dans cette histoire ). Seuls, ils doivent s'occuper de leurs frères et sœur, et les élever convenablement en espérant chaque jour que l'assistance sociale ne les sépare pas.

    Nous ne suivons pas deux adolescents, mais deux jeunes adultes qui ont renoncé à leur jeunesse pour protéger et préserver leur famille. Sauf qu'en se coupant à moitié du monde ainsi, Lochan et Maya se comportent peu à peu comme des parents de substitution. Ainsi, au cœur de leur complicité et leur entraide naît un sentiment interdit par la société qui est l'amour pur et dur : l'amour incestueux. Nos deux protagonistes sont conscients que c'est un crime aux yeux de la justice, et font tout de leur possible pour oublier leur attraction. Mais bien sûr, c'est chose impossible. Malgré leurs souffrances et leur peur, ils succombent à l'amour dans l'ombre.

    Je vais être honnête avec vous : oui, l'inceste est un sujet très grave et cruel. C'est un fait qui me paraît tout bonnement inimaginable. C'est d'ailleurs pour son thème que Forbidden s'est bien vendu puisque Tabitha Suzuma a osé pondre une histoire qui épouse une anormalité épouvantable. Une anormalité qui arrive cependant à captiver notre attention et qui arrive surtout à... toucher le cœur des lecteurs, dont le mien y compris.

    C'est également un roman qui a effleuré la polémique, chose que je ne comprends pas car en France... certains auteurs écrivent des choses bien plus horribles au point de défendre le viol en disant que c'est la faute de la femme et non de l'homme ( il faut être cinglé pour penser ainsi ! ) , la pédophilie et l'inceste entre une fille et son père ! Je ne comprendrais jamais pourquoi de tels romans voient le jour tellement que c'est scandaleux et sales à lire ! Et les auteurs qui écrivent ça sont malheureusement connus à cause de ce bad buzz. Le plus cruel dans cette histoire, c'est que l'inhumanité peut faire accéder certains êtres aux marches du succès. Une pratique dégueulasse qui souille le monde de la littérature qui est déjà entravée par 80% des romans politiques, des histoires plates et sans aucune profondeur. C'est bien pour ça que je ne cherche que les livres concentrés sur l'émotion qui sortent de l'ordinaire comme la fantasy et la romance dramatique.

    Eh bien justement, Forbidden en fait parti ! Oui, ça raconte un amour incestueux naissant entre un frère et une sœur, mais d'une façon très pure qui éclipse tout côté malsain. Il n'y a aucune vulgarité ou de perversité. Tabitha a écrit cette histoire avec émotion, humanité et amour pour ses protagonistes qui sont profondément touchants.

    A commencer par Lochan qui a dix-huit ans, très sensible et souffrant du monde extérieur. Il est très protecteur envers sa famille, il est prêt à encaisser les pires horreurs de sa mère, et craque facilement dans l'ombre. Seule Maya, qui est son alter-égo plus optimiste et doux, le comprend et le soutient sans cesse. Pour lui, elle est comme une lumière qui chasse la pénombre engendrée par ses sentiments négatifs.

    Lochan et Maya sont comme deux loups torturés par les chasseurs de la société, et se soignent mutuellement par des paroles et des gestes comme les étreintes. Jusqu'à ce qu'ils se rendent compte qu'ils tombent amoureux, un fait qui les effraie tant. Ils ont beau essayer de lutter, ils n'y arrivent pas et laissent finalement l'amour les guider avec peur et douceur à la fois.

    Moi qui pensais lire un roman sale, eh bien ce n'est pas le cas. Au contraire, Forbidden est une perle émotionnelle qui raconte avant tout un amour finalement pur et sincère. On est très loin de la mièvrerie qu'est Twilight où tout est superficiel. Là, on se trouve réellement, à notre plus grand désespoir, devant une histoire d'amour tragique et douloureuse. Je crois que c'est la première fois que je vois deux personnages souffrir autant physiquement et moralement. La romance dramatique entre Roméo et Juliette est très pauvre à côté de ça. 

    Bien sûr que je ne défends pas l'inceste, mais dans cette histoire, il est très difficile d'en vouloir aux personnages. Au contraire, on nous montre bien qu'ils n'arrivent pas à vivre l'un sans l'autre à cause de leur traumatisme psychologique causé par un père qui les a abandonnés, une mère odieuse qui ne pense qu'à remplir ses trous, un jeune frère délinquant, et un petit frère et une petite sœur perdus au milieu de tout ce conflit. Une famille d'enfants sans parent, dont Lochan et Maya s'efforcent de se comporter en tant que tels avec difficulté et soutient.

    Cette histoire m'a profondément bouleversée pour son sujet tabou qui a été humanisé, mais aussi pour Lochan qui est le genre de personnage masculin que j'apprécie beaucoup. Même si c'est un '' beau gosse '' dans son lycée, sa psychologie est très fragile et peut facilement se briser. C'est un personnage perdu et torturé qui a grandement besoin l'amour de Maya pour enfin découvrir le bonheur en tant qu'humain. 

    Et je n'oublie pas la fin qui m'a fait pleuré pendant 20 minutes... Première fois qu'une histoire a réussi à m'arracher les larmes tellement qu'elle est poignante et douloureuse à lire. Ça a été un réel crève-cœur, surtout pour moi qui adorais Lochan et qui a apprécié Maya pour sa douceur.

    On est vraiment très loin de Yosuga no Sora, un manga qui présente aussi un couple inceste entre un frère et une soeur qui sont livrés à eux-même... Dire que j'ai découvert cette animé grâce à un amv en pensant que c'était un couple basique alors qu'en fait non... J'ai réussi à tout regarder et... non, on est très loin de la tragédie qu'a engendré Forbidden.

    Chronique 6 : Forbidden

    Bref, Forbidden reste une histoire éternelle et incontournable qui évoque un crime commis douloureusement entre deux êtres qui s'aiment comme un véritable couple.

    Bien sûr, je ne la recommande pas à tout le monde. Mais si vous vous apprêtez à la lire, il faut avoir le cœur solidement accroché et arriver à surmonter le contexte qui est écœurant en apparence, et pourtant incroyablement maîtrisé et humanisé à l'intérieur.

    Tabitha Suzuma n'a pas créé un roman d'horreur, mais bien une réelle histoire d'amour qui nous laisse impuissants(es).

    Chronique 6 : Forbidden


    votre commentaire
  • Avis 1 : Les histoires d'amour

    Bonjour ou bonsoir, s'il y a un sujet amusant à vous partager, c'est bien celui-ci : les histoires d'amour dans les œuvres ! 

    Je peux donner des conseils mais attention : ça reste purement subjectif puisque nous n'avons pas la même définition d'amour / couple idéal. Mais si ça vous intéresse, eh bien, c'est l'essentiel ! ^^

    Déjà, pour réussir à pondre une romance dans une  histoire, ils font décrire et prendre le temps de montrer pourquoi deux personnes s'aiment.

    Souvent, il est triste de limite lire " ils tombent amoureux et pi... c'est tout... Fini :( ." Non, pour qu'une histoire d'amour soit intéressante et crédible, l'auteur doit montrer les sentiments des personnages, la complicité ainsi que l' l'existence de leur amour. Ce qui n'est pas évident puisqu'il est compliqué de ne pas frôler un petit bout du cliché qu'on a appris à connaître, voire à en rêver grâce aux films / jeux / autres.

    Pour l'instant, revenons aux différents types d'histoires d'amour :

    1 ) L'amour coup de foudre :

    Avis 1 : Les histoires d'amour

    même si le manga Romeo X Juliet est mignon et se démarque beaucoup de l'oeuvre de William Shakespeare, Romeo et Juliet sont tombés amoureux sans se connaître : coup de foudre immédiat ) 

    Eh voui, deux personnages se rencontrent un beau jour. Ils se trouvent magnifiques et tombent amoureux ( coucou Twilight ! ) 

    Avis : Clairement, le truc que je n'aime pas, car c'est triste de voir que c'est l'apparence qui joue sur les sentiments... On peut être beau à l'extérieur et fade / pénible à l'intérieur. Si c'est un amour obsessionnel, je veux bien si l'intrigue de l'histoire reste un minimum intéressante. Mais un amour sincère, impossible d'y croire sérieusement. L'amour naît au moment où on découvre le véritable cœur de la personne qui nous charme. L'intérieur importe beaucoup plus que l'extérieur. Bien sûr, tout dépend si on écrit un personnage réellement sincère. ( coucou Light qui est beau mais antipathique :D ) 

    Il y a une différence entre l'attirance et l'amour. ^^ L'attirance est compréhensible, mais tomber amoureux(se ) d'une personne est aussi semblable que de se cogner contre un mur parce qu'on n'a pas fait attention. 

    C'est surtout dans les romans Young Adult ( pour adolescents ) qu'on trouve très souvent ce genre de code.

    Par exemple : un beau ténébreux, classe, maigre et bien coiffé, arrive dans le lycée. Son visage fait directement craquer ( ou mouille aussi... voui voui ça existe... * tousse tousse *  ) l'héroine de l'histoire... 

    Je croyais que la mode de Naruto avec Sasuke et Sakura ( un couple qui reste quand même réussi vers la fin ) est passée depuis bien longtemps :p 

    C'est ce que j'ai un peu reproché au film '' N'oublie jamais '' qui est pourtant touchant. Le début m'a dérangé car Noah, le protagoniste au regard doux, tombe amoureux de la caractérielle Allie pour sa beauté. Mais heureusement que par la suite, la romance entre les deux protagonistes devient réellement sérieuse. Au début, on assiste à une histoire d'amour qui lie deux adolescents immatures, puis par la suite, à une véritable romance sérieuse et tragique entre deux adultes.

     

    Avis 1 : Les histoires d'amour

    ( Film : N'oublie jamais ) 

    D'ailleurs, j'ai adoré le Cygne et la Princesse pour son message : tomber amoureux de la personne pour ce qu'elle est et non pour sa beauté. Un message important qu'a appris Arthur qui ne voyait que la beauté de Juliette, au grand dam de cette dernière. 

    Avis 1 : Les histoires d'amour

    ( Une princesse réaliste et un prince un peu débile ) 

     

    2 ) L'amour et la haine :

     

    Avis 1 : Les histoires d'amour

    Link et Zelda dans Breath of the Wild, un parfait exemple ! 

    Un autre cliché, certes, mais qui me plaît bien plus que le premier type : la relation haine-amour.

    C'est-à-dire : deux personnes qui ne s'approchent pas trop au début de l'histoire pour une raison justifiée ( jalousie / différence / égoïsme ), mais qui réalisent leurs sentiments amoureux bien plus tard. 

    Avis : si c'est bien géré, ça me plaît beaucoup de voir deux personnages qui se boudent au premier abord, mais qui tombent tout doucement amoureux. Surtout qu'il est plus amusant de suivre la tendresse qui nourrit leur lien grâce à de nombreuses situations ( voyage / obstacle ) et de les voir tourmentés. Au début, ils ne se supportent pas. Et puis, à la fin, ils ne veulent plus se séparer.

    3 ) Amour tragique : ( valable pour les deux premiers types selon l'évolution d'une romance et le registre de l'histoire ) 

    Avis 1 : Les histoires d'amour

    ( Wander et Mono de Shadow of the Colossus, un couple maudit par la mort ) 

    Un couple ( formé ou non ) harcelé par la mort qui tente de les séparer.

    Par exemple : l'un des deux est destiné à mourir ou meurt au grand désespoir de l'autre. 

    Avis : une sorte de romance que j'aime beaucoup, car c'est surtout dans ce genre d'histoire qu'on nous montre les passages forts et émouvants  entre deux protagonistes ( joie / tristesse ) à condition qu'elle ne soit pas tire-larme et qu'on nous laisse au moins une toute petite lueur d'espoir qui réchauffe notre cœur. 

    Mais attention : je n'aime pas la romance dramatique dans les films réalisés en 1 mois où c'est trop souvent kitsch ou les Young Adult ( même si j'ai beaucoup aimé Nos étoiles contraires qui était assez spécial ). Et je déteste voir un personnage refaire sa vie avec une autre après avoir perdu sa moitié il y a quelques jours à peine... J'aime surtout voir ce genre de romance dans les jeux vidéo comme Skyward Sword, Fire Emblem Echoes Shadow of Valentia, Odin Sphere et autres. 

    Avis 1 : Les histoires d'amour

    Alm et Celica dans Fire Emblem Echoes Shadow of Valentia, un couple mémorable ) 

    Il est également intéressant de voir deux personnages qui s'aiment tellement fort qu'ils finissent par se détruire ( Final Fantasy Type-0 / Fire Emblem Echoes par exemple ) en espérant, bien sûr, de voir une conclusion crédible, voire si possible une fin heureuse, car les copies de Roméo et Juliette, non merci.  Voir deux personnages qui s'aiment, torturés par les obstacles et se reconstruire par la suite est le genre d'histoire qui me marque beaucoup. Je pense que celles et ceux qui ont lu ma fanfiction ont très bien vu avec Link et Zelda. ^^ C'est le genre de couple que j'aime beaucoup : connaissance, entraide, surprotection, tendresse. 

    Mais bien sûr, la mort n'est pas la seule obstacle. 

    Les proches peuvent être un obstacle ( si si ! :'(  ) la séparation imposée de force est  également un obstacle.

    Bien sûr, encore une fois, il faut bien gérer la tragédie dans un couple. Évitez surtout de faire pleurer vos personnages dans tous les chapitres sinon ça sera comique à force! ^^ Et surtout : dosez bien les émotions entre la joie, la tendresse et la tristesse. 

    4 ) Les triangles amoureux :

    Avis 1 : Les histoires d'amour

    Un triangle amoureux bien frustrant ! ) 

    Une personne disputée entre deux et qui ne sait pas laquelle choisir... Sentiments bien partagés.

    Avis : merci à Cloud-Aerith-Tifa de m'avoir fait détesté les triangles amoureux à vie !!! Non, pour être plus sérieuse, si le triangle apporte une bonne conclusion comme le triangle Cécil-Rosa-Kain dans FFIV, ça me va tout à fait. Tout comme le triangle Yuki-Tohru-Kyo qui est le plus réussi. Mais les triangles amoureux qui s'éternisent et qui n'apportent pas de conclusion me frustrent grandement...

    Bref, voici les types essentiels. Il en existe encore ( couple séparé au début qui se réunit par la suite, trop américanisé à mon goût ) mais je vais rester uniquement sur les bases. :)

    Voici mes petits conseils pour réussir une histoire d'amour selon moi ( purement subjectif ! )

    A savoir que c'est valable pour les types présentés ci-dessus et les couples qui développent des sentiments ainsi qu'une passion charnelle selon la maturité de votre oeuvre.

    1 ) Créer une véritable histoire qui unit les deux futurs amoureux.

     

    Avis 1 : Les histoires d'amour

    ( Odin Sphere : Oswald et Gwendolyn ) 

    Voui, parce que le coup du : Machin et Machine se baladent dans la rue en mangeant un croissant et tombent amoureux au premier regard dans un parc publique, ça n'a rien d'une véritable histoire... Sauf si vous n'avez pas envie de vous casser la tête et que vous écrivez une histoire parodique / érotique. 

    En vous focalisant sur l'intrigue de base de votre manuscrit, essayez d'épingler et de tirer délicatement une certaine ficelle du destin : celle d'une véritable rencontre entre votre protagoniste et son âme sœur. 

    Je vais prendre l'exemple de ma fanfiction Zelda ( pour le moment, sans spoil pour celles et ceux qui ne l'ont pas encore lu ) pour vous faire comprendre :

    Suite à une mésaventure, Link s'est rendu dans la forêt de la mort, blessé et tourmenté par un rebondissement. Zelda ( prénommée Emilia ) le trouve et le soigne. 

    Ainsi, lorsque Link se réveille, il aperçoit Emilia, et entame une conversation avec cette dernière en tentant de comprendre ce qui s'est passé pendant son inconscience. Petit à petit, ils se présentent et font le point sur leur situation : lieu / événement. Même si Link se montre froid et méfiant à son égard au premier abord, encore sous le choc par les événements. 

    Grâce au point de départ de l'histoire ( Link qui se rend à Cocorico pour livrer du lait à la taverne de Telma ) et au rebondissement ( entre Link et Pawel ), la rencontre entre Link et Emilia a été créée. Les deux personnages ont été réuni et exposent plus ou moins leur propre motivation, notamment Emilia qui désire neutraliser le poison qui détruit la forêt. Sans le point de départ et le rebondissement, il n'y aurait pas eu cette rencontre. Du moins, elle ne se serait pas déroulée de cette façon vu que Link et Emilia étaient destinés à se rencontrer ( c'est la légende de Zelda qui veut ça ! :D ) 

    N'oubliez pas qu'en tant qu'auteur(e), vous pouvez tirer les fils de votre histoire. ^^ Et si vous n'êtes pas convaincu(e), essayer de tirer un autre fil. :) 

    En revanche, si dès le début de votre histoire, vos deux protagonistes sont déjà en couple et qui ont construit une partie de leur vie, n'hésitez pas à montrer leur complicité pendant l'introduction, voire même à écrire des chapitres souvenirs basés sur leur rencontre / la progression de leur lien. De faire comprendre aux lecteurs pourquoi vos deux personnages s'aiment et qu'est-ce qu'ils ont vécu pour en arriver à cette situation. C'est même un challenge amusant à écrire. ^^ Le seul inconvénient, c'est que les chapitres flash-back doivent aller droit au but, donc obligé de survoler quelques scènes optionnelles. 

    2 ) Créer une progression :

    Avis 1 : Les histoires d'amour

    ( Maud et Guilhem de la Rose Écarlate, un couple qui a bien progressé à un bon rythme ) 

    Difficile d'étoffer un lien entre deux futurs amoureux à un bon rythme. Souvent, ça va trop vite ( prologue : rencontre... 3 chapitres plus tard : bim ! amour ! ) et des fois, c'est trop long avec les personnages qui se tournent autour pendant une grande partie de l'histoire. Ils donnent même l'impression d'être des girouettes ( je l'aime ? Ou je ne l'aime pas ? :'( ) 

    Tout dépend bien sûr de votre vision, mais un conseil : essayez de proposer un juste-milieu. Ça peut ajouter de la crédibilité et surtout, ça peut intéresser davantage vos lecteurs. 

    Surtout si ce sont deux personnages qui ne s'aiment pas trop au début. Faites-les s'apprécier tout doucement. N'oubliez pas qu'entre rencontre et amour, il y a l'amitié / début de complicité.

    3 ) Créer des moments de tendresse <3 :

    Avis 1 : Les histoires d'amour

    ( Chii et Hideki dans Chobits ) 

    Quand je parle des moments de tendresse, ce n'est pas forcément poutou toutes les deux minutes ( pour l'amour du ciel, ne transformez pas votre protagoniste en pépé le putois ! TT TT ) mais des moments de complicité qui font approcher naturellement le protagoniste de son âme sœur destinée. Des moments de rire, confession,  enlacement,  surprotection ( attention, c'est considéré comme macho pour certains :p ).

    C'est sûrement la partie que j'aime le plus quand je forme un petit couple dans mes créations, car je trouve ça mignon ^^ Je m'étais bien amusée pour  Link et Emilia dans la fanfiction :) 

    Tout dépend bien sûr comment vos personnages se comportent. ( type froid comme Squall qui s'ouvre petit à petit avec celle qu'il aime, type ouvert qui aide une fille fermée à découvrir la vie ect... ) 

    4 ) Créer des obstacles :

    Avis 1 : Les histoires d'amour

    Aeron et Elena dans Pandora's Tower 

    Si deux personnages tombent amoureux sans aucun obstacle ( antagoniste / tourment du protagoniste / maladie / le sort du monde ), il n'y a aucune difficulté. C'est à vous de choisir les obstacles qui vous plaisent ou qui ne vous laissent pas indifférent(e). 

    Les histoires d'amour n'ont pas été inspirées à partir de mon couple, mais de mes émotions et de mes peurs comme la peur de perdre une personne que j'aime et la maladie qui tente de séparer deux êtres qui s'aiment profondément. 

    Je préfère largement créer un héros fort physiquement et fragile mentalement ( Link ) qui s'éprend tout doucement d'une fille fragile à l'extérieure, mais forte mentalement ( Emilia ). C'est un mélange particulièrement intéressant :) Bien sûr, à condition que l'égalité homme / femme soit présente comme le respect. 

    Bien entendu, rien ne vous empêche de créer des moments de tension entre deux personnages et même pourquoi pas de créer des disputes suite à désaccord ( Link et Emilia ), la jalousie ( Maud et Guilhem dans la Rose Écarlate ) ou même une trahison  ( comme Max Payne 2 qui est la romance la plus chiante que j'ai vue dans un jeu vidéo :'( ) 

    Encore une fois, tout dépend du caractère de votre protagoniste ( stoïque / coureur de jupons / insouciant ).

    5 ) La déclaration d'amour :

    Avis 1 : Les histoires d'amour

    Kirito et Asuna, un beau petit couple ! ^^ ) 

    Eh voui, le stade principal qu'il ne faut surtout pas  rater : la déclaration d'amour doit surgir au moment où les personnages ont suffisamment développé leurs sentiments. Elle doit surgir au bon moment. Si vous faites dire votre protagoniste à celle qu'il aime '' je suis tombé amoureux de toi ! '' devant le boss final pour le combattre, ça ne va pas le faire ! Ça sera même ridicule.

    On se dira même : mais cet abruti ne pouvait pas lui dire ça avant le combat final ?! -_-'

    Enfin voilà, il faut que ça vienne à un moment clé. 

    Qu'un personnage avoue ses sentiments lorsqu'il n'arrive plus à les faire taire, lorsqu'il est sur le point de mourir ou de perdre celle qu'il aime par exemple. 

    Une déclaration n'est pas forcément un '' je t'aime '' aussi. On peut créer d'autres phrases du genre '' je désire que tu restes à mes côtés. Qu'on aille de l'avant tous les deux '' ou même une déclaration plus discrète, métaphorique et symbolique. Ou même un baiser d'amour directement. 

    Attention spoil fanfiction Zelda : 

    La déclaration de Link. 

    Que je vive ou que je meurs, je resterai avec vous. À mes yeux, sachez que vous êtes la lueur la plus magnifique qui brille sur Hyrule. Bien plus que le pouvoir et la Triforce...  ( chapitre 39 à la fin )    

    La lueur la plus magnifique = l'être qui compte le plus aux yeux de Link, c'est-à-dire Zelda.

    Fin spoil : 

    Voir un '' je t'aime '' reste toujours mignon, à condition de ne pas le sortir à tout bout de champ dans une histoire, sinon le lecteur aura une overdose et va se dire : mais quelle histoire niaise ! 

    En tout cas, je pense en avoir fait le tour avec cet article. 

    Bien sûr, tout dépend de mes avis et de mes expériences, je rassure tout de suite. ^^ Mais si ça peut vous aider, ne serait-ce qu'un tout petit peu, pour créer ou de peaufiner la romance qui vous plaît, alors ça me fait plaisir d'avoir écrit cet article.

    Même si je pense que vous vous  doutez le genre de couple que j'aime écrire ;)

    D'ailleurs, quel est le genre de couple que vous aimez voir ou même écrire ? ^^ 


    votre commentaire
  •  

     

    Nom : Kingdom Hearts Roman ( intégral en deux tomes )

    Auteurs : Tetsuya Nomura et Tomoco Kanemaki

    Illustration : Shiro Amano

    Edition : Pika ( localisation et traduction ( Start Olivier )

    Genre : Fantasy

    Année Sortie : 2014

    Où le trouver ? : Sur fnac, amazon, cultura ( rare dans les boutiques )

     

    Résumé de la quatrième couverture ( 1er tome ) :

    Sora, Riku et Kaïri mènent une existence trop tranquille sur la paradisiaque Île du Destin. Ils rêvent de prendre la mer et de découvrir le monde ! La veille de leur départ, survient un étrange phénomène qui sépare les trois amis. Pendant ce temps, au château Disney, la disparition soudaine du Roi Mickey stupéfie Donald et la cour. Ces deux événements marquent le début des aventures hautes en couleur de Sora, Donald et Dingo, qui vont explorer les mondes Disney à la recherche des êtres chers à leur cœur !

     

    Analyse de la couverture :

     

    La couverture du premier tome illustre les protagonistes au cœur de l'île du Destin. Kairi est assise entre Sora et Riku, impliquant son importance ( amour / amitié ) aux yeux de ces deux garçons. Dingo et Donald passent du bon temps en arrière-plan.

    La couverture du deuxième tome met en vedette le trio principal du jeu au bord du vaisseau Gummi, secondé par Tic et Tac. Les héros se montrent interloqués / soucieux face au danger qui se dresse devant eux.

    Déjà, ces deux illustrations nous donnent clairement envie d'y jeter un œil à l'intérieur ! On reconnaît parfaitement bien les personnages et j'aime beaucoup la couleur assez joyeuse. Un vrai plaisir pour les yeux !

     

    Analyse de la narration :

     

    Si vu comme ça, on dirait presque un manga ( format de poche, illustration mangatisée ) il s'agit bel et bien d'un roman écrit à la troisième personne au passé simple.

    Dans l'ensemble, le récit est très agréable à suivre et est pensé pour tout public.

     

    Avis : 

     

    En tant que petite fan de la saga de Kingdom Hearts ( le 2 restera à jamais mon préféré <3 ), quand je suis tombée sur ces deux tomes, je n'ai pas réussi à résister ! J'ai été intriguée de voir ce que pouvait donné Kingdom Hearts en version roman ! J'ai lu les mangas de KH 1 et 2 qui sont sympas, mais loin d'être marquants. Ce qui est, dans un sens, un fait naturel. En effet, impossible de réussir à retracer entièrement une aventure qui dure à la base 50 h et qui a été pensée en jeu vidéo.

    Ce qui est le cas pour ce roman, scindé pourtant en deux tomes composés de plus de 200 pages, qui va droit au but tout en proposant quelques rares moments de libertés ( dialogues ajoutés, descriptions étoffées ). Bien sûr, ça pose un léger propre au niveau du rythme, puisque certaines scènes importantes sont vite expédiées. Je pense surtout aux personnages de Final Fantasy. Sans oublier les séquences émotionnelles qui ne sont pas toujours bien décrites. Mais je vous rassure, ces défauts ne souillent pas la qualité de cette adaptation ! Loin de là !

    Dans l'ensemble, Kingdom Hearts Roman est une excellente version en bonus. La lecture est non-prise de tête et surtout... quel plaisir de revivre la première aventure de Sora avec Donald et Dingo en format littéraire ! L'effet de nostalgie m'a permis de mieux savourer cette découverte du début à la fin !

    Sans oublier les magnifiques illustrations de Shiro Amano. Il y en a à peu près 5 / 7 par tome !

    Bref, je conseille ce roman bien sympathique à celles et ceux qui veulent redécouvrir KH1 ou même... le découvrir tout court avant l'arrivée de KH3 ! ^^ Aaaah vivement ! 

    ( préface )

    ( Sora contre Riku )

     

    ( Squall / Léon et Aérith )

     


    votre commentaire
  • Dessins réalisés par mon... manque d'expérience en dessin ^^' Mais bon, voici quelques aperçus et comment j'ai imaginé l'apparence de ces deux protagonistes.

     

     

    Dessins.

     

     

    Dessins.

     

     ( Meggie )

    Dessins.

     

    Dessins.

     

    ( Wayne ) 

     

     


    votre commentaire
  • Présentation

      

     

    Résumé :

    à venir...

     

    Info complémentaire : 

    Auteure : Elincya

    Couverture : Elincya ( montage réalisé à partir des serveurs d'images gratuites )

    Corrigée par : Mme Soazig Sucher (Site)

    Fantasy / Horreur / Romance.

    Public : + 18 ans.

    Avertissement : scènes gores / mort souvent évoquée / nudité présente / sujets sensibles.

     Où le trouver ? : très prochainement sur internet !

    © Elincya Droits d'auteur protégés.


    votre commentaire
  • Chronique 4 : Les Croz Tome 2 : le collier ensorcelé

     

    Avertissement : Attention ! Risque de spoil pour celles et ceux qui n'ont pas lu le premier tome !!!

    Nom : Les Croz Tome 2 : le collier ensorcelé

    Auteure : Linda Saint Jalmes

    Edition : Rebelle Editions

    Genre : Fantasy / Romance

    Pages : + de 300 pages

    Année Sortie : 12 / 03 / 2018

    Où le trouver ? : Sur Rebelle Editions,  fnac, amazon, cultura ( un peu rare dans les boutiques )

     

    Résumé de la quatrième couverture :

     

    Tandis que Kalaan, comte de Croz, jette l'ancre de sa frégate l’Ar Sorserez près des côtes est des Highlands, Isabelle, sa jeune sœur, se réveille brutalement dans un endroit plongé dans les ténèbres, un épais nuage de sable fin l'étouffant.

    Désorientée, elle ne comprend pas ce qui lui arrive : un instant auparavant, dans sa chambre, elle attachait autour de son cou un somptueux et très antique collier égyptien ; le moment suivant, elle se retrouve à tousser et à suffoquer, comme d’autres personnes à ce qu’elle peut entendre, mais sans parvenir à les apercevoir.

    Bon sang ! Où est-elle ? Et qui sont ces « autres personnes » ?

     

    Analyse de la couverture :

     

    La couverture figure la belle Isabelle, la jeune sœur de Kalaan, le protagoniste du premier tome. Ses yeux verts ambrés, un trait caractéristique de sa famille, sont étincelants et emplis de mystère. Tout comme ce collier égyptien qui est mis en valeur pour souligner son importance dans ce tome 2, qui est la suite presque directe du tome 1.

     

    Analyse de la narration : 

     

    Même narration que le premier tome : troisième personne au passé simple. Les environnements et les émotions des personnages sont parfaitement bien décrits. La transition entre l’Égypte et les Highlands est bien maîtrisée La sensation de voyager entre ces deux contrées est bien amenée et ajoute une variété dans le récit. La plume est toujours aussi fluide et captivante !

     

    Avis : 

     

    Avis très à chaud, puisque j'ai terminé la lecture ce matin ! Ayant littéralement adoré le premier tome qui raconte les péripéties de Kalaan, comte de Croz, je vous avoue que la fin ouverte m'a directement donné envie de craquer pour ce deuxième tome sorti depuis quelques mois, en version epub encore une fois. Même si j'ai toujours cette crainte de lire une suite d'une oeuvre que j'ai aimé ( par ex : un peu peur de voir un couple que j'adore se briser, les personnages changer en mal, une histoire devenue confuse et qui part trop loin... ). Mais quand j'ai commencé à lire le début, j'ai eu tout de même une lueur d'espoir ! Une lueur apaisante qui m'a rassuré jusqu'à la fin : verdict ? Eh bien, j'ai adoré ce deuxième tome ! Tout simplement !

    Peut-être 5% moins que le premier tome, car certains personnages m'ont un peu manqués comme l'adorable Virginie. Mais surtout, parce que j'ai été un peu déroutée par certaines explications sur le clan Saint Clare vu que je n'ai pas lu la saga des Enfants Dieux, la saga précédente de Linda Saint Jalmes ( mais au moins, ça m'a donné envie de la découvrir tôt ou tard !  ) Mais vraiment, ce ne sont que de tout petits points qui n'ont pas non plus gâché ma lecture. J'ai seulement du relire plusieurs fois une même scène pour mieux saisir, car l'histoire est assez complexe. Ou peut-être qu'en tant que lectrice, je ne suis pas très intelligente ! Mystère !

    Mais je vous rassure : j'ai été happée par le récit ! J'ai beaucoup aimé suivre Isabelle et découvrir une nouvelle facette de sa personnalité. C'est un personnage très fort en caractère qui ouvre tout doucement son cœur, notamment à Dorian qui est bien plus mis en avant dans cette aventure. Ils se découvrent, tout en essayant de revenir dans leur monde.

    En parallèle, nous retrouvons Kalaan qui débarque chez les Saint Clare qui sont bien sympathiques ! Toujours fidèle à lui même, tout comme ses proches. J'ai aimé retrouver  les personnages ! Sans oublier les nouveaux personnages clés sont intéressants également.

    En ce qui concerne la romance proposée dans le tome 2, elle est particulièrement réussite. Moins touchante que celle proposée dans le premier tome qui était très émotionnelle et plus poignante, c'est vrai, mais elle reste néanmoins prenante ! Sans oublier l'humour qui ajoute un côté attendrissant entre les deux protagonistes.

    Sinon, concernant l'histoire, difficile d'en dire plus sans trop spoiler. Je ne préfère pas m'étaler à droite et à gauche. Mais si, par exemple, vous avez lu le premier tome ou que vous hésitez encore à le lire, sachez que cette suite est fidèle à son prédécesseur. Moi qui n'aime pas suivre les sagas après des déceptions, là, ce n'est pas le cas et je vous avoue que mon impatience pour la sortie du troisième tome a été accentuée grâce au twist final qui nous promet une nouvelle aventure palpitante !

    Un énorme courage et bisous à Linda Saint Jalmes pour l'écriture du 3ème tome qui, sera, normalement, la conclusion de cette fabuleuse épopée qui a réussi à me faire rêver jusqu'à présent !

     

    Chronique 4 : Les Croz Tome 2 : le collier ensorcelé

     

     


    votre commentaire
  • Chronique 3 : Harfang ( Bande dessinée )

     

    Nom : Harfang

    Auteure : Aurore

    Edition : Delcourt

    Genre : Fantasy / Romance

    Pages : 128 pages

    Année Sortie : 4 Juin 2014

    Où le trouver ? : Sur  fnac, amazon, cultura ( un peu rare dans les boutiques )

     

    Résumé de la quatrième couverture :

    La vallée de Geumjhi est maudite. On dit qu'une sorcière habite les ruines du château et que tous ceux qui s'approchent sont prisonniers à tout jamais.

    Lorsque Lynette disparaît, son fiancé va tout risquer pour la sauver, quel qu'en soit le prix...

     

    Analyse de la couverture :

     

    La couverture met en scène le couple, Bran et Lynette, enfermé dans une bulle euphorique alors que la sorcière plane au dessus, déterminée à briser leur bonheur. De nombreux oiseaux bleus volent le plus loin possible d'elle, tout en bénissant l'amour éternel qui unit les deux protagonistes.

     

    Analyse du dessin :

     

    Style manga, oscillant entre le réalisme et le côté chibi, je vous avoue que j'ai été conquise ! Même s'il y a des cases un peu bizarres ( la perfection n'existe pas ) j'aime beaucoup la patte graphique ! On sent clairement une incroyable liberté que possède l'auteure / dessinatrice qui a réalisé tout de ses propres mains ! Le style de dessin colle parfaitement avec l'univers et les personnages sont charismatiques et marquants ! ^^ Notamment Lynette qui est toute choupie !

     

    Chronique 3 : Harfang ( Bande dessinée )

     

    Chronique 3 : Harfang ( Bande dessinée )

     

    Chronique 3 : Harfang ( Bande dessinée )

     

    Avis :

     

    Pour commencer, cette bande-dessinée m'a été offerte par mon fiancé que je remercie sincèrement ! J'ai toujours voulu l'avoir en '' matérialisé '' et en couleur, car sachez que Harfang est une oeuvre publiée gratuitement ( en noir et blanc seulement ) sur le blog de l'auteure : lien  ( blog ici )

    Je suis tombée sur ce blog il y a quelques temps et j'ai eu un immense coup de cœur pour cette histoire qui est très touchante. C'est une sorte de conte de fée sans aucune prise de tête, sans aucune violence vulgaire. Non, l'histoire parle avant tout d'une romance sincère et puissante qui unit deux êtres séparés la sorcière des landes. En effet, quelques jours avant leur mariage, Bran et Lynette s'aventurent dans un lieu interdit, habité par cette entité qui transforme les jeunes femmes en oiseau. Impuissant devant l'enlèvement de Lynette, Bran broie du noir et passe de longs mois à trouver un moyen de défaire la sorcière.

    Ainsi, en découvrant des légendes la concernant, il trouve la faille : un dragon sacré qui lui propose un pacte. Un pacte que Bran accepte, prêt à tout sacrifier pour revoir Lynette, libre, hors de la cage.

    J'ai été très touchée par cette histoire d'amour qui est bien mise en avant, entre humour et drame. En tant que lectrice, j'ai espéré un grand happy end pour ces deux là et... je vous laisse la surprise, car elle est plutôt inattendue, mais conclue parfaite cette oeuvre. Le seul petit point noir peut-être... c'est que l'aventure n'est pas non plus très longue et est expédiée un peu vite, puisqu'il s'agit d'un one-shot ( aucune suite prévue ). Au moins, on peut nourrir notre imagination suite à quelques ellipses proposées.

    En ce qui concerne l'oeuvre matérialisée, j'ai beaucoup aimé les couleurs ainsi que les bonus à la fin comme des illustrations, un chapitre spécial et quelques petites anecdotes. Ce sont des petits plus qui restent forts intéressants ! ^^

    Dans tous les cas, je vous conseille vivement de vous rendre sur le blog Harfang pour découvrir cette création vraiment adorable ! Et même, pourquoi pas, craquer pour la version livre qui vaut vraiment le coup ! Une véritable pépite !

     

    Chronique 3 : Harfang ( Bande dessinée )

     

    Chronique 3 : Harfang ( Bande dessinée )

     

    Chronique 3 : Harfang ( Bande dessinée )


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires